Pour une agriculture paysanne, biologique et durable...

...et une alimentation citoyenne et responsable

Brèves du réseau

La Gabare, monnaie locale complémentaire pour la Touraine

Bientôt une monnaie locale complémentaire frappée en Touraine ? Le projet avance à grands pas : une charte, des visuels pour les billets et un financement participatif pour imprimer les premiers billets cette année.

Une monnaie locale complémentaire, ce sont des billets qui ne peuvent être utilisés qu'auprès de professionnels locaux, qu'ils soient producteurs, artisans, prestataires de service... Il en existe déjà 30 en France et 5 en région Centre-Val de Loire. L'objectif est de contribuer à relocaliser les circuits économiques. En Touraine, la monnaie locale, portée par une association créée en janvier 2016, s'appellera la Gabare. Selon les premiers mots de la charte, "la Gabare est un systéme d'échange monétaire tourné vers le bien être des êtres humains et de la nature". Les critères de conventionnement des professionnels adhérents sont actuellement en cours de discussion au sein de l'association. Une vidéo de quelques minutes vous présente le projet.

Vous pouvez contribuer à l'impression des premiers billets de la Gabare pour lancer le projet en septembre 2016.



Un site internet pour présenter sa ferme

Inpact37

8 personnes ont participé à la formation "Communiquer sur internet pour la vente directe". Suite à cette formation, Mathilde Charles vient de mettre en ligne le site internet qu'elle a créé pour présenter "Aux raisons de la terre".

L'arrivée des premières fraises, les jours et horaires des marchés et un projet agricole inspiré par la permaculture : le site internet Aux raisons de la terre présente la première saison de la ferme de la Coudre à Chambray-lès-Tours. En quatre jours de formation, la jeune maraîchère a d'abord réfléchi au message qu'elle voulait faire passer et à la façon dont elle souhaitait l'illustrer. Puis elle a appris à utiliser un logiciel libre qui permet de publier du contenu sans connaissances techniques préalables.

Certains stagiaires ont fait d'autres choix : après avoir imaginé leur site internet et rédigé leur brief créatif, ils ont décidé, budget et estimation du temps de travail à l'appui, de confier la réalisation de leur site internet à un prestataire. Et tous se sont enthousiasmés pour une première étape très simple : présenter quelques photos, leur adresse et leurs horaires d'ouverture sur Google.

Le propos de cette formation n'était pas de pousser tous les stagiaires vers la création d'un site internet fait-maison. Mais bien de se poser d'abord trois questions : qu'est-ce que je veux raconter et à qui ? Un site internet serait-il un bon outil pour le faire ? Vaut-il mieux le faire moi-même ou le faire faire ?


En bibliothèque : Devenir paysan

ADEAR 37

"Devenir paysan. reconversions professionnelles vers l'agriculture" vient de rejoindre notre bibliothèque.

Dernière acquisition de l'ADEAR 37, un livre édité par Les champs des possibles et intitulé "Devenir paysan". Il contient 10 portraits de personnes qui ont en commun d'être non issues du milieu agricole et d'être devenus agriculteurs en région parisienne, une génération qui renouvelle silencieusement les stéréotypes des "néo-ruraux" des années 70. À l'issue de ces témoignages, les lecteurs trouveront en 10 fiches synthétiques quelques conseils pratiques et ressources pour entamer un projet de reconversion professionnelle.

Ce livre rejoint la bibliothèque d'InPACT 37. Elle permet à nos adhérents et à ceux des autres associations d'InPACT 37 (Alter'énergies, ATABLE et le GABBTO) d'emprunter gratuitement livres, brochures et DVD. Les périodiques sont à consulter sur place. Les titres disponibles sont répertoriés dans la base documentaire du pôle associatif.


Un groupe Nature & Progrès pour la Touraine

Un groupe local Touraine vient de se constituer au sein de Nature & Progrès. 

Des paysans, des artisans-transformateurs et des consommateurs viennent de se structurer en groupe local pour promouvoir la mention Nature & Progrès en Touraine. Ce groupe rejoint la liste d'une trentaine de groupes locaux qui constituent la fédération nationale.

Cette mention est accordée aux entreprises paysannes ou artisanales, à partir d'une charte nationale qui promeut une dynamique participative et horizontale, associant producteurs et consommateurs. À travers cette charte, Nature & Progrès s'engage notamment pour une économie à dimension humaine, une agriculture respectant les équilibres naturels et des activités humaines respectueuses de l'environnemnet.

L'attribution de la mention à un producteur ou à un transformateur répond également à des cahiers des charges techniques spécifiques à chaque production. Ces cahiers des charges sont co-construits par les producteurs et les consommateurs. Ils garantissent des productions sans produits chimiques de synthèse et sans OGM.

Contact : natureetprogrestouraine(arobase)riseup.net




De ferme en ferme - 4000 visiteurs pour la 11e édition tourangelle

Alter'énergies

Vent, pluie et convivialité dans les champs : le dernier week-end d'avril, Alter'énergies organisait De ferme en ferme, un week-end de portes ouvertes dans les fermes en agriculture durable

De ferme en ferme 2016 - Vert colza - CCBYSA Alter'énergiesMalgré une météo rebutante, on a compté 4084 visiteurs sur les seuils des 25 fermes d'Indre-et-Loire qui ouvraient leurs portes les 23 et 24 avril derniers.

Chaque année, le programme s'enrichit en animations, en visiteurs et en fermes à visiter, chez des paysans en activité de longue date ou tout juste installés. En guise de retour sur l'édition 2016, le site d'Alter'énergies présente des photos prises chez Vert Colza à Loches. Jean-Baptiste Jamin et Emmanuel Gervais, paysans-boulangers bio, faisaient visiter leur nouveau fournil au rez-de-chaussée d'une maison en bois et paille, et aussi : les cultures d'une dizaine de céréales et graines, le moulin, les installations de séchage, de nettoyage et de tri des grains.

À l'année prochaine ! Alter'énergies vous donne rendez-vous pour la douzième édition et de nouvelles découvertes. L'association porte l'organisation locale de ce rendez-vous annuel, sous la houlette nationale et régionale du réseau des Civam.


Le prix du foncier

ADEAR 37

Combien coûtent vraiment les terres agricoles en Indre-et-Loire ? Telle est la question, pour les personnes qui ont un projet d'installation mais n'hériteront pas d'une ferme familiale. Réponse de la Safer : 4000 € en moyenne par hectare.

En Indre-et-Loire, le prix moyen des terres non louées est passé de 2 550 € par hectare en 2000 à 4010 € en 2015. Cette hausse de 57 % sur quinze ans ne s'explique que pour moitié par l'inflation. Selon la Safer, la valeur vénale des terres a fluctué ces dernières années, avec une baisse de 1 % en 2013, une hausse de 4 % en 2014, puis de 1,8 % en 2015. En cause, le grignotage de l'urbanisation dans les zones périurbaines et une tendance à la spéculation. Les agriculteurs sont souvent les premiers artisans de cette hausse, incités par les primes PAC proportionnelles aux surfaces et par des retraites médiocres. Pour autant, tous les paysans ne se réjouissent pas de cette hausse : elle pénalise l'installation de jeunes agriculteurs qui feront vivre les campagnes demain.

À l'ADEAR 37, nous tenons même à faire taire ce qui ressemble à des rumeurs.Le « prix du marché »s'établirait désormais à 9000 € ? Ce serait le prix (non confirmé) auquel un fonds de gestion chinois vient de prendre le contrôle de trois grosses exploitations dans l'Indre. L'accaparement des terres par des sociétés financières est un scénario très inquiétant pour l'avenir. Mais il n'est pas, loin s'en faut, le quotidien des cessions de terres en France. « Sur les 45 exploitations de plus d'un hectare vendues en mai 2016 en Indre-et-Loire, seules 4 dépassaient 5000 € l'hectare. Ces chiffres sont conformes aux observations habituelles. Ils contredisent les bruits de prix très élevés entendus récemment », analyse Jacques Thibault pour l'ADEAR 37.

Consulter l'évolution du prix des terres et prés libres en Indre-et-Loire sur le site de la Safer

 


La fin du glyphosate ?

GABBTO

Mardi 7 juin, les représentants du GABBTO ont rencontré Jean-Marie Beffara, député d'Indre-et-Loire, et Grégory Guillaume, chef de cabinet de Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Ils ont encouragé les élus à ne pas renouveler l'homologation du glyphosate, désherbant reconnu "probable cancérogène".

 

Rencontre GABBTO Beffara Guillaume glyphosateEn mars 2015, le Centre international de recherche sur le cancer, qui dépend de l'OMS, classait le glyphosate comme cancérogène probable. La ministre de la Santé rappelait récemment que cette molécule est également un perturbateur endocrinien. Malgré les études contradictoires et les moyens engagés dans la bataille par Monsanto, le fabricant du Round Up, la commission européenne s'oriente vers un possible non renouvellement de l'autorisation du glyphosate, le 30 juin prochain.

 

Les représentants du GABBTO souhaitaient répondre, auprès de Messieurs Beffara et Guillaume, à deux articles récents de Terre de Touraine. Le journal de la FNSEA locale présente le glyphosate comme indispensable à la culture de la vigne ou au non-labour. Ce n'est pas du tout l'avis du GABBTO.

Comme le rappelle Didier Gibon, président du GABBTO, "lorsque l'amiante ou l'atrazine ont été interdites, on nous prédisait la fin des tôles ou du maïs ! Le Round up n'est pas indispensable à la viticulture. La preuve ? En Touraine, un vigneron sur cinq pratique l'agriculture biologique. Et un groupe de céréaliers du GABBTO pratique depuis une dizaine d'années les techniques culturales simplifiées les plus en pointe, sans labourer... et sans herbicide."


Créer une activité paysanne, de l'idée au projet - Sixième !

ADEAR 37

La sixième édition de la formation S'installer en agriculture paysanne : de l'idée au projet se déroule en ce moment à l'ADEAR 37. Ce dispositif propose neuf journées collectives, de février à juin, sur autant de fermes tourangelles.Les futurs paysans vont à la rencontre des acteurs agricoles locaux. David Bourgueil nous raconte pourquoi il s'est inscrit à ce stage et ce qu'il en tire.

De_l_idee_au_projet_formation_ADEAR_37_Credit_Juliette_KrierDavid Bourgueil, 35 ans, souhaite revenir en Touraine après des études de géographie à Bordeaux. « Mon projet est d'être autonome, de créer quelque chose. J'ai d'abord pensé créer une entreprise de distribution de produits bio. », témoigne-t-il. Au fil de la réflexion, il rencontre des personnes qui lui parlent de la production. « Je me suis demandé pourquoi je n'y avais pas pensé plus tôt ! ». Aujourd'hui, il envisage de cultiver des plantes aromatiques. Il aimerait allier la production à une activité de transformation : huiles essentielles, hydrolats, herbes séchées. Et une commercialisation en circuits courts : « De mes grands-parents agriculteurs en Touraine et de mon parcours personnel, je garde un lien fort avec le développement durable, le territoire et les circuits courts. » explique-t-il.

David Bourgueil sait que son parcours sera long. L'année prochaine, il voudrait préparer un BTS agricole par correspondance et, en parallèle, mettre les mains dans la terre. Avant de s'engager dans cette année de formation technique, il veut d'abord être rassuré et vérifier que son projet est réaliste. « Avec "De l'idée au projet", on balaye tous les thèmes : les modes de production et l'agriculture biologique, la comptabilité, la commercialisation... Rencontrer les producteurs qui nous accueillent, c'est exactement ce pour quoi je suis venu. Cette formation me sert à éclaircir mes idées, à faire des choix ».

Le groupe a déjà fait étape chez Joël et Agnès Devijver, Jean-Luc Desplat, David Audiguet, Laetitia Desbarats et Sandrine Jumilus. Il sera bientôt chez Sébastien Beaury et Claire Proust, Vincent Phlippon et Claire Meslin.


Photo : Juliette Krier

 

 


Un réseau de fermes, plusieurs groupes

ADEAR 37

Quand InPACT 37 parle de "réseau de fermes", qu'est-ce que ça veut dire ? Le réseau de fermes est un outil de création de groupes thématiques ou locaux. Ces groupes permettent l'échange de pratiques entre agriculteurs pour progresser collectivement vers une agriculture plus durable. L'ADEAR 37 anime plusieurs de ces groupes et en crée de nouveaux.


réseau de fermesTout a commencé en 2009. Lors de sa création, InPACT 37 est allé à la rencontre des adhérents agriculteurs de ses trois associations fondatrices, en leur proposant un diagnostic agro-environnemental. Cette démarche systématique a permis de repérer les sujets technico-économiques sur lesquels nos adhérents souhaitent continuer d'innover. Les premières formations ont eu lieu, puis des rencontres thématiques régulières de groupes d'agriculteurs qui expérimentent ensemble et échangent sur leurs pratiques.

Aujourd'hui, ces groupes ont fait leurs preuves. Citons ceux que l'ADEAR 37 animent : un groupe d'une trentaine de producteurs de légumes en circuits courts se réunit tous les deux mois, pour une visite de ferme maraîchère et une discussion sur un thème choisi à l'avance ; un groupe semences paysannes expérimente la sélection de semences populations en blé, maïs et tournesol ; un groupe agroforesterie se réunit plus ponctuellement, généralement en hiver, pour des plantations ou des formations.

À l'écoute des besoins exprimés par ses adhérents, l'ADEAR 37 a créé deux nouveaux groupes en 2015 au sein du réseau de fermes : le premier est destiné aux apiculteurs qui souhaitent dimensionner leur activité professionnelle. Le deuxième réunit des éleveurs-fromagers en bovins, caprins et ovins. Leur point commun : pratiquer la transformation fermière. Un nouveau groupe est à l'étude sur les plantes aromatiques et médicinales. Chaque groupe du réseau de fermes est ouvert aux agriculteurs intéressés.


Les Rencontres nationales des agricultures à Tours

Inpact37

Du 21 au 23 octobre prochain, le réseau InPACT organise ses rencontres nationales, avec les syndicats et les acteurs des agricultures alternatives. Après Laval en 2012 et Dardilly en 2014, ces rencontres auront lieu à Fondettes, sur l'agro-campus.

Rencontres nationales des agricultures Crédit Terre de liensPour la troisième édition de ces rencontres bisannuelles, le thème retenu est l'alimentation. Ces trois jours d'ateliers sont destinés aux salariés et bénévoles de nos réseaux, mais aussi aux agriculteurs, aux professionnels, aux élus et au grand public de Touraine et de la région Centre-Val de Loire. Il s’agira d’un moment de production d’idées, d’information des publics et d’échanges avec l’ensemble des acteurs locaux de l’alimentation.

InPACT Centre coordonne l'organisation de l'événement. InPACT 37 et ses associations locales seront de la partie. Nous vous reparlerons bientôt des préparatifs et du programme.


Evènements

Apéro mob. Préparer les Rencontres nationales des agricultures à Fondettes - 28/06/2016

Inpact37

Portée par le réseau InPACT national, la 3e édition des Rencontres nationales des agricultures aura lieu du vendredi 21 au dimanche 23 octobre 2016 sur l’agrocampus de Tours – Fondettes. La thématique choisie est « L’alimentation : un bien commun ». Apéro mobilisation en vue ! Rendez-vous sur la ferme de Clara Dupré, pour un apéro et discuter des préparatifs. 


Le réseau InPACT national et ses partenaires (parmi lesquels Nature & Progrès, la Confération paysanne, Crésol, CCFD-Terre solidaire) attendent plusieurs centaines de personnes : les vendredi et samedi, les membres du réseau national et leurs partenaires viendront échanger sur leurs pratiques et élaborer des propositions pour faire avancer la question alimentaire. Le grand public rejoint la fête le dimanche.

Parce que nous souhaitons vous offrir une place dans la préparation, bonnes volontés, forces vives et petites mains sont les bienvenues ! La construction du programme de la journée ouverte au grand public est en cours et nous avons envie qu'elle réponde à vos attentes. Vous pouvez participer en partageant vos idées, vos connaissances ou expériences personnelles. Vous pouvez aussi vous proposer en tant que bénévoles pour le temps de la manifestation.

 

Apéro mobilisation , le mardi 28 juin à 19 h, chez Clara Dupré, à la Ferme de la petite fève - La Saulaie 37230 Fondettes. Suivre la D952, puis la D276, prendre le chemin au 15 rue de Vallières.

En savoir plus et confirmer votre présence : Julie Joyez | rnda@inpact-centre.fr | 07 68 61 31 57.


Sud Touraine, terre vivante, territoires à défendre - 02/07/2016

Inpact37

Convergence Services publics 37 organise une journée festive à Loches avec débats, ateliers, marché paysan, musique et repas partagé

Les questions qui seront au centre des débats : Vivre et travailler en Sud Touraine ; Des services publics pour tous ;
Un autre type d’agriculture ; La parole pour tous pour décider ensemble.

InPACT 37 sera présent dans les débats sur l'agriculture, aux côtés d'intervenants d'autres associations, ainsi que de syndicats et de partis politiques. Le programme complet des ateliers sera bientôt sur le blog de Convergence services publics 37.

Samedi 2 juillet, de 14 h à la nuit | Centre Aquilon, 13 rue du docteur Martinais à Loches

Contact : convergencesp37(arobase)gmail.com


Fête bio chez Biolinet - 03/07/2016

Cette année, Biolinet investit le bord de Loire à Montlouis-sur-Loire pour fête ses dix ans.

Bon anniversaire, Biolinet ! Cela fait dix ans que Pauline Niatel a créé son entreprise de distribution de produits bio locaux, avec un magasin à Montlouis et des paniers livrés en Touraine.

Biolinet vous invite à passer une belle journée, festive et animée : concert de musique par le groupe "Les valseuses", jeux et animations pour les enfants, cours d'initiation de Qi gong sur les bords de Loire, rallye touristique autour du bio en voiture ou en vélo sur Montlouis, promenade sur l'île de Bondésir avec découverte du bateau de pêche de Thierry Bouvet sur la Loire, marché de producteurs bio et d'artisanat, découverte de produits locaux, restauration à base des produits présents sur le marché avec aire de pique-nique...

 

Samedi 3 juillet de 10 h à 19 h. Chez Biolinet, 60 bis quai Albert Baillet à Montlouis-sur-Loire


Marché gourmand de l'AMAP en Joué - 17/07/2016

Pour la troisième année consécutive, l'AMAP en Joué organise un marché gourmand en présence des producteurs qui fournissent l'AMAP.

Dimanche 17 juillet, de  10 h à 18 h, au parc de la Rabiere de Joué-les-Tours.


Rencontres en Bouchardais - 23/07/2016

Pour la 4e année consécutive l’association « Parlons de Demain ! » organise « Les Rencontres en Bouchardais ».

Toujours dans le même état d’esprit, les Rencontres en Bouchardais cherchent à rapprocher des personnes d’horizons différents et à les faire profiter de leurs expériences respectives afin de répondre aux questions fondamentales de ce début de 21e siècle sur le chemin de la Transition.

L’événement se déroulera sur deux journées les 23 et 24 juillet. Les Rencontres auront lieu au cœur du village d'Avon-lès-Roches. Les journées commencent par des balades accompagnées. Le samedi après-midi, les rendez-vous thématiques sont intitulés « Villes et villages en transition » et « Production photovoltaïque et autonomie énergétique, où et comment ? ». Ceux du dimanche, « Souveraineté alimentaire (de la graine à l’assiette) » et « Village ouvert à tous ». Le dimanche un marché de producteurs locaux et un village d'associations occuperont la place du village.

Informations et contact : http://rencontresenbouchardais.com - rencontres(arobase)parlonsdedemain.com


 

InPACT 37 - 2 carrefour du 11 novembre - 37170 Chambray-lès-Tours - Tél. 02 47 86 39 25 - contact@inpact37.org